Intelligence artificielle (IA) et collectivités territoriales : le coup d’envoi des travaux du Sénat lancé le 15 février

Lors de son déplacement à Sceaux (Hauts‑de‑Seine) pour une réunion plénière « hors‑les‑murs », la délégation du Sénat aux collectivités territoriales a donné le coup d’envoi de sa mission d’information sur « l’intelligence artificielle (IA) et les collectivités territoriales ».

Consacrée aux premières applications de l’IA dans l’univers des collectivités, une table ronde a ainsi réuni des acteurs à la pointe de cette mutation : la commune de Plaisir (Yvelines) et la société YELDA (qui ont mis en place un accueil téléphonique des usagers fondé sur l’IA), la commune de Noisy-le-Grand (Seine‑Saint‑Denis) qui se sert de l’IA pour réduire la consommation d’énergie, et la société DELIBIA accompagnant des collectivités dans la rédaction d’actes administratifs.

Cette mission d’information a pour ambition d’éclairer un thème jusqu’à présent laissé en jachère : aucun rapport parlementaire ne s’y est pour l’instant intéressé, et très rares sont les travaux « hors Parlement » l’abordant.

Pourtant nombre de collectivités territoriales sont d’ores et déjà au rendez-vous de l’IA et cherchent à comprendre comment en tirer le meilleur profit. Connaîtront-elles une révolution des services publics locaux, comme certains le prédisent, ou une évolution plus limitée mais néanmoins appréciable des services rendus aux usagers ?

La mission d’information rendra ses conclusions à l’automne 2024.

Partager l'article