Claudy Lebreton aux 4ème assises nationales de l’aide à domicile: Pour un véritable service public de l’autonomie

 

La refondation des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) sera au centre des travaux des 4èmes assises nationales de l’aide à domicile qui se tiennent mercredi 25 et jeudi 26 septembre à Paris. L’occasion pour les participants de faire le point sur le Comité de pilotage installé le 3 juillet dernier au siège de l’ADF par Claudy Lebreton, avec Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion.

 

Mis en place pour mener à bien cette réforme, le Comité appuie et amplifie un travail initié en 2011 entre l’ADF et le collectif de l’aide à domicile. Face aux difficultés pour financer cette aide à sa juste valeur, ces acteurs ont en effet pris l’initiative depuis deux ans, au sein d’un comité nationale, d’expérimenter de nouvelles modalités de tarification et d’organisation des services. Des préfigurations ont ainsi vu le jour sur plusieurs territoires avec l’aide des groupes de travail techniques auxquels la CNSA, la CNAVTS et la CNAF ont activement participé.

 

Aujourd’hui les assises devraient pouvoir dresser un bilan positif et encourageant des travaux du comité pour tracer des pistes de réforme et contribuer à la construction d’un véritable service public de l’autonomie. Un état d’esprit et un élan que devrait souligner le président de l’ADF favorable à la recherche d’un compromis partagé et accepté par tous. 

 

Certaines expérimentations devraient déjà se traduire par des évolutions législatives et réglementaires dans le projet de loi ” avancée en âge ” en s’appuyant sur la première auto-évaluation ADF-fédérations, à savoir par exemple : la possibilité des services agréés de passer sur le régime de l’autorisation sans un appel à projet, la consolidation de la logique forfaitaire (forfaits d’heures d’intervention annualisés, forfaitisation des financements) et aussi le remplacement du ticket modérateur des bénéficiaires par un système d’adhésion-abonnement versé à ” terme à échoir ” et révisable sans rétroactivité, comme dans les crèches.

 

Les services d’aides et d’accompagnement à domicile interviennent auprès des personnes âgées et des personnes en situation de handicap mais également auprès des familles en difficultés. Dans la dynamique des travaux réalisés pour les SAAD pour personnes âgées et personnes en situation de handicap, un travail s’est aussi engagé entre les fédérations du secteur, l’ADF et la CNAF sur ce champ de l’aide et l’accompagnement à domicile des familles en difficultés.

 

Mise en ligne le 23 septembre 2013

 

P.B

Partager l'article